Catégories Comptabilité associative, Saisie-Libellés

Les “dons en nature” qu’ils soient sous forme de temps de bénévole, prestation de service, matériel donné ou prêté, … n’ont aucun impact sur les comptes bancaires de l’association car ils n’entraînent pas de mouvement financier.

Cependant, il est possible et même obligatoire depuis le 1er janvier 2020 de les valoriser dans votre comptabilité. C’est ce que l’on appelle les “Contributions Volontaires en Nature” (CVN).

Comment valoriser les CNV ?

  • La mise à disposition de locaux par une collectivité locale : si votre collectivité vous indique la valeur des mises à disposition de locaux (gymnase, salle de réunion, piscine, …) vous devez vous baser sur leur montant.
  • Un don en nature : vous devez estimer la valeur du matériel ou de la prestation fourni par le donateur. Ne surestimez pas la valeur, n’hésitez pas à déterminer cette valeur en vous basant sur plusieurs avis.
  • Le temps des bénévoles : il n’existe pas de règle officielle relative au taux horaire à appliquer. Par simplicité, un taux de 10€/heure peut être utilisé.

Comment enregistrer les CNV sur BasiCompta® ?

Vous pouvez enregistrer ces CVN à partir du formulaire “Saisie => Contribution”.
Une fois enregistrées ces CVN seront affectées à des comptes comptables spécifiques (86 et 87) qui ne seront ni des dépenses (compte 6) ni des recettes (compte 7). Vous les retrouverez donc sur le bas de votre compte de résultat (menu “Visualisation => compte de résultat” ) dans la rubrique “Contribution Volontaire en nature”.

Pourquoi valoriser ces CVN ? Voici trois raisons, mais nous pourrions en citer d’autres.

  • Quantifier ce qu’un projet coûterait en termes de ressources humaines s’il n’était pas assuré par des bénévoles et donc valoriser votre association face à d’autres qui disposeraient de salariés pour réaliser les mêmes tâches
  • Sensibiliser à l’importance du bénévolat et son caractère indispensable au dynamisme du secteur associatif
  • Relativiser les frais de fonctionnement de l’association en les mettant en parallèle avec le nombre réel de personnes mobilisées dans ses actions.
Avez-vous trouvé cette réponse utile ?
2
0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *